Menu Search

Dépassement d’honoraires : plus de 500 professionnels avertis

Article publié le 19/08/2013 à 15:05

Dans un courrier, l’assurance maladie a mis 500 professionnels en garde au sujet des dépassements d’horaire pratiqués, leur rappelant les sanctions encourues en cas d’abus. Des accusations rejetées par certains des médecins qui dénoncent un tarif hors de la réalité.

Dépassement d’honoraires : plus de 500 professionnels avertis
Publicité

Un accord de 2012 pour limiter les dépassements

L’assurance maladie vient d’envoyer un courrier de rappel à l’ordre à 554 médecins pour cause de dépassements d’honoraires abusifs. Cette décision a été prise suite à l’accord signé en 2012 qui vise à limiter ces pratiques.

Suite au constat que 778 médecins pratiquaient des tarifs excessifs, l’assurance maladie les a contactés pour leur demander de diminuer leurs dépassements d’honoraires. Au total, 554 professionnels ont refusé et continuent d’afficher des prix qui dépassent en moyenne 2,5 fois ceux de la Sécurité sociale.

La lettre qu’ils ont reçue est un avertissement, mais l’assurance maladie rappelle que ces professionnels, s’ils ne diminuent pas leurs tarifs, risquent d’être sanctionnés ; la sanction pouvant aller jusqu’à un déconventionnement.

Selon les données, l’Île-de-France recenserait 264 des professionnels avertis et parmi eux, 143 se trouveraient à Paris. La Provence-Alpes-Côte d’Azur et le Rhône-Alpes abriteraient également une forte concentration de dépassements d’honoraires abusifs.

Des professionnels mécontents

Parmi les médecins concernés, 101 sont des chirurgiens, 77 sont des généralistes, 69 sont des gynécologues, 49 des ophtalmologues et 105 des praticiens à exercice particulier comme les médecins homéopathes ou les médecins acupuncteurs.

Les chirurgiens ne voient pas cet avertissement d’un très bon œil. Philippe Cuq, président de l’Union des chirurgiens de France, a précisé dans un entretien à RTL que l’assurance maladie faisait « fausse route ».

Il estime en effet que « l’exercice de la chirurgie, de l’anesthésie, de l’obstétrique, peut être très différent d’autres spécialités » et que par conséquent, la limitation à « 2,5 fois le tarif ne correspond pas à la réalité ».

Image : Flickr (Official U. S. Navy Page/CC-by)

À propos des actualités

AlloCPAM est un portail indépendant de la CPAM.

La Caisse Primaire d'Assurance Maladie est en période de mutation avec la restructuration du réseau d'agences ou des plans de rigueur budgétaire pour faire des économies. La section Actualités vous informe de tous les événements importants des CPAM.

Publicité