Menu Search

Fraudes et arnaques à la CPAM

Article publié le 24/07/2012 à 17:43

Aujourd'hui, la Caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) est de plus en plus victime d'arnaques. Cette année encore, de nombreuses escroqueries sont à déplorer avec les arrêts maladies ou encore par le biais de certains commerçants frauduleux.

Fraudes et arnaques à la CPAM
Publicité

Des arrêts maladies fictifs

Chaque année, la CPAM est victime de nombreuses fraudes, notamment par le biais des arrêts maladie. À Carcassonne, Raymond Fraisse, enquêteur pour la CPAM, a été chargé de se rendre au domicile de certaines personnes pour vérifier s'ils étaient chez eux.

C'est donc parmi un tas de dossiers que 113 ont été sélectionnés pour recevoir la visite d'un enquêteur de la CPAM. Selon Raymond Fraisse « Bien souvent, les personnes allongent ainsi leurs vacances. C'est encore plus sensible sur le littoral ».

Parmi les 13 personnes qu'il a contrôlées en une journée, 9 étaient absentes. Dans ce cas, l'enquêteur laisse un avis de passage pour permettre à la personne de justifier son absence si elle était chez le médecin.

En cas d'absence de justificatif, un abattement de 50 % des indemnités journalières sera appliqué et si les personnes disposent d'une preuve, les indemnités seront tout de même gelées, mais le dossier avec le justificatif médical sera examiné par la commission 1 semaine après.

Ces visites à l'improviste chez les personnes disposant d'un arrêt médical permettent chaque année de récupérer en moyenne 5 000 euros.

Une arnaque par un pharmacien

D'autres fraudes existent, certains commerçant comme un pharmacien et un visiteur médical de la région de Lille ont été arrêtés. Ces derniers ont extorqué plus de 160 000 euros à la CPAM.

Leur système consistait à prescrire des produits comme des pansements haut de gamme sur des ordonnances blanches que le visiteur médical avait volées dans des cabinets. Le pharmacien, lui, les faisait rembourser par la Caisse maladie au nom de certains de ses clients.

La CPAM a été avertie de cette arnaque par un assuré social qui avait remarqué, sur son relevé, des remboursements de pansements qu'il n'avait jamais achetés, directement à son pharmacien.

L'organisme a déposé plainte en juillet 2010. L'enquête a été menée par la brigade financière de la police judiciaire de Lille. Le pharmacien a été suspendu et les deux hommes ont été mis en examen pour faux, usage de faux et escroquerie.

À propos des actualités

AlloCPAM est un portail indépendant de la CPAM.

La Caisse Primaire d'Assurance Maladie est en période de mutation avec la restructuration du réseau d'agences ou des plans de rigueur budgétaire pour faire des économies. La section Actualités vous informe de tous les événements importants des CPAM.

Publicité