Menu Search

Implants mammaires PIP : l'explantation prise en charge

Article publié le 25/11/2011 à 18:16

Réagissant au décès d'une ancienne porteuse de prothèses mammaires PIP, la secrétaire d'État a rappelé aux porteuses que l'explantation , le suivi médical et la réimplantation de prothèses suite à un cancer sont prise en charge par l'Assurance maladie.

Implants mammaires PIP : l'explantation prise en charge
Publicité

Des prothèses tueuses

Fabriquées par la société éponyme, les prothèses mammaires  PIP ont été implantées dans le corps de près de 30 000 femmes.Non conformes aux règles européennes, ces prothèses ont été interdites en 2010 et le groupe mis en liquidation judiciaire.

Composées d'un gel de silicone à vocation industriel ces prothèses s'avèrent en réalité très fragile, présentant  de fait un taux de rupture très élevé.

Victime de l'une de ces ruptures, un cliente de PIP est décédée ce jeudi à la suite d'un cancer localisée à l'endroit de la rupture.

Relançant le débat ce décès a suscite bon nombre de craintes, les opérations d'explantation ou de reconstruction coutant très cher, trop pour de nombreuses porteuses de prothèses PIP.

"Vous avez une grande partie de ces femmes qui ont économisé, qui se sont fait prêter de l'argent, qui ont emprunté (…) et qui maintenant n'ont pas le premier centime d'euro pour se faire enlever" ces prothèses explique le docteur Dominique-Michel Courtois dans les pages du quotidien Le Monde.

Du côté du gouvernement on assure que l'ensemble des dispositions sont prises. "L'explantation est prise en charge par l'assurance maladie, c'est acté. De la même manière que la réimplantation dans le cadre de la reconstruction mammaire suite au cancer du sein" a ainsi déclaré la secrétaire d'État chargée de la santé, Nora Berra.

Selon le Dr Courtois, la situation est bien plus complexe , la prise en charge n'étant effective que pour les prothèse posés dans le cadre d'une reconstruction mammaire post-cancer, soit à peine 30 % des porteuses de prothèses PIP.

L'association des porteuses de prothèses PIP (PPP) ,défendant les intérêts des victimes, sera reçue le 14 décembre prochain par le ministère de la Santé. La question de la création d'un "fonds d'indemnisation d'urgence" devrait y être évoquée.

À propos des actualités

AlloCPAM est un portail indépendant de la CPAM.

La section 'Actualités' donne aux assurés les éléments qui permettent de comprend comment la loi évolue et pourquoi elle a un impact sur leur couverture santé. Retrouvez aussi les initiatives visant à promouvoir les aides de la CPAM.

Publicité