Menu Search

La santé de 30 000 étudiants observée pendant 10 ans

Article publié le 04/04/2013 à 14:48

La France compte 2 millions d’étudiants et pourtant il existe très peu d’informations sur leur santé. Le projet « i-Share », lancé ce mardi, se propose de suivre très précisément la santé de 30 000 étudiants volontaires sur dix ans.

La santé de 30 000 étudiants observée pendant 10 ans
Publicité

Les universités de Bordeaux et de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines ont lancé, mardi 2 avril, un important projet d’étude sur la santé des jeunes jusqu’alors très peu étudiée. Le projet consiste à suivre pendant dix ans 30 000 étudiants volontaires et qui acceptent de donner grâce à des questionnaires informatisés des informations détaillées sur leur mode de vie et leur santé.

Champs de recherches

L’attention des chercheurs se concentrera sur cinq champs d’études spécifiques :

  • La migraine, très fréquente chez les jeunes et souvent associée à d’autres maux tels que l’anxiété et les troubles du sommeil. Les chercheurs voudraient évaluer, entre autres, la fréquence, les facteurs de risque et les déclencheurs de la migraine.
  • Deux infections sexuellement transmissibles : Chlamydiae trachomatis et le Human papillomavirus (HPV). Dans les deux cas, l’objectif est de tester l’efficacité du dépistage et de la prévention des complications.
  • Le développement du cerveau : i-Share propose d’observer pour la première fois, grâce à l’imagerie par résonance magnétique (IRM) l’évolution de la structure et du fonctionnement du cerveau sous l’effet d’un apprentissage intensif et prolongé.
  • La santé mentale : les chercheurs souhaitent déterminer la fréquence et les conséquences de pathologies telles que la dépression, l’anxiété, les conduites suicidaires, identifier les facteurs de risque et les facteurs protecteurs.
  • Les comportements à risque et les accidents : Dans la mesure où 1/3 des étudiants estiment prendre des risques pour leur santé, que 8 sur 10 consomment de l’alcool et que 1 sur 5 est un buveur excessif, l’objectif est de mesurer les liens entre les conduites à risques et leurs conséquences et d’identifier les facteurs de risque.

Mieux prendre en charge les pathologies des jeunes

L’objectif du projet est dans un deuxième temps de tester des « stratégies de prévention, de dépistage et de prise en charge de ces maladies », explique le Pr. Tzourio, coordinateur du projet.

Les chercheurs entendent bien, grâce à cette étude, influencer les politiques de santé des universités et du ministère vers une meilleure prise en charge de la santé des jeunes.

Vous êtes volontaire ? Inscrivez-vous sur i-Share.fr

À propos des actualités

AlloCPAM est un portail indépendant de la CPAM.

La Caisse Primaire d'Assurance Maladie est un pilier important dans le dispositif social français, retrouvez dans les actualités : restructuration du réseau de santé, accès aux soins pour tous, grève des antennes, etc.

Publicité