Menu Search

La Sécurité sociale doit réduire ses coûts de gestion

Article publié le 24/03/2011 à 15:55

En ligne de mire des économies voulues par l'État, les différentes branches de la Sécurité sociale doivent réduire leurs effectifs. Afin d'offrir une offre de qualité , aux bénéficiaires de plus en plus nombreux, la dématérialisation des services est la solution la plus prônée.

La Sécurité sociale doit réduire ses coûts de gestion
Publicité

97% du budget est alloué aux services

Face à un nombre croissant de bénéficiaires (assurés, allocataires), la Sécurité sociale consacre une grande partie de son budget aux services qu'elle propose, seuls 3% étant alloués à la gestion des ses effectifs;.Pourtant c'est toujours ses effectifs qui font l'objet d'économie supplémentaires.

À titre d'exemple les dernières conventions d'objectifs et de gestion (COG) prévoient de nouvelles diminution d'effectifs. La COG  2000-2013 de l'assurance maladie prévoit ainsi une disparition de 4000 postes supplémentaires, tandis que la COG 2009-2013 de la caisse d'assurance vieillesse (CNAV) prévoit , à terme, un non-renouvellement de la moitié des départs.

Une dématérialisation au secours des services

Afin de pallier à cette baisse d'effectifs, la plupart des différentes branches, caisses d'allocations familiales (CAF), Assurance maladie (CPAM), CNAV, ont recours au service numérique.Ainsi de plus en plus de procédure et démarches se font par Internet. permettant des économies humaines, mais également des économies de temps et de fournitures (moins de lettres et de dossiers papiers). 

Via ces différents portails internet et sites spécialisé, la Sécurité sociale veut également se rendre plus simple et plus attractive. ameli.fr le site de l'Assurance maladie compte ainsi près de 6,8 millions de visites par mois avec 6,7 millions comptes personnels ouverts (permettant aux assurés d'accéder à leur donnés personnels, remboursements et autres). 

Malgré le succès encouru de nombreux voix s'élèvent contre des processus déshumanisés, rendant les procédures beaucoup plus compliqué pour les cas les plus difficile et compliqué. Difficile en effet de négocier avec un ordinateur. Le médiateur de la république  dénonce également  dans un rapport publié cette semaine  une "difficulté d’accès aux services pour les plus fragiles" instaurant une certaine "détresse humaine" face à cette écoute automatique.

À propos des actualités

AlloCPAM est un portail indépendant de la CPAM.

La Caisse Primaire d'Assurance Maladie est un pilier important dans le dispositif social français, retrouvez dans les actualités : restructuration du réseau de santé, accès aux soins pour tous, grève des antennes, etc.

Publicité