Menu Search

Les étudiants craignent une crise sanitaire

Article publié le 28/10/2011 à 13:55

Ce jeudi, les deux principaux syndicats étudiants, l'UNEF et la FAGE, ce sont dit très inquiets au sujets de l'alourdissement de la fiscalité des mutuelles induite par le PLFSS 2012. Les 2 syndicats craignent une "crise sanitaire" étudiante.

Les étudiants craignent une crise sanitaire
Publicité

Un surcoût trop important pour les étudiants

Les mutuelles étudiantes deviendront elles hors de prix pour les étudiants ? C'est du moins ce que craignent la fédération des associations générales étudiantes (FAGE) et l'union nationale des étudiants de France (UNEF) , jeudi, dans un communiqué commun adressé au ministre de l'Enseignement supérieur, Laurent Wauquiez.

Le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2012 (PLFSS 2012) prévoit en effet, une nouveau système de taxation des complémentaires santé. Pour les mutuelles, cette réforme ne pourrait se traduire que par une hausse assez conséquente de leur tarif.

"Nous n'avons pas d'autre choix que de répercuter cette taxe sur les cotisations. On se l'est interdit jusqu'à présent, malgré l'augmentation régulière de la pression fiscale sur les mutuelles, mais, aujourd'hui, nos fonds propres ne nous permettent pas d'assumer cette nouvelle charge. Il n'y a pas de trésor de guerre à La Mutuelle des étudiants" a par ailleurs expliqué le président de  La mutuelle des étudiants (LMDE), Gabriel Szeftel.

"Cela représente 1,5 million d'euros pour la LMDE " a t-il ajouté.

"On a besoin d'un plan national pour la santé des étudiants et la seule réponse que l'on obtient, c'est une taxe de plus ! La taxe de trop, celle qui peut nous faire passer à une crise sanitaire avérée"  a ainsi déclaré le président de l'UNEF, Emmanuel Zemmour.

Selon les syndicats et mutuelles , les étudiants sont déjà très nombreux à renoncer à une mutuelle dont une grande partie pour des raison financières. Des choix bien souvent par défaut qui peuvent conduire les étudiants à renoncer  à certains soins. D'après une enquête de la LMDE 34 % des étudiants auraient d'ailleurs renoncé à un traitement en 2010-2011.

"Aujourd'hui, il y a une urgence qui doit être réglée d'ici à la présidentielle mais il y a aussi des réformes structurelles à mener et on continuera à porter le message sur la santé des étudiants pendant la campagne électoral" indiquent les syndicats dans leur communiqué.

Une rencontre est demandé pour ces raisons avec M.Wauquiez.

À propos des actualités

AlloCPAM est un portail indépendant de la CPAM.

AlloCPAM vous informe en continue des actualités des Caisses Primaire d'Assurance Maladie et de leurs agences : accès au soins à l'étranger, fraudes épinglées, événement pour la prévention de maladies ou manifestation des salariés.

Publicité