Menu Search

Les ordonnances seront bientôt électroniques

Article publié le 02/12/2011 à 18:34

À l'instar des feuilles de soins, l'assurance maladie souhaite abandonner progressivement les ordonnances papiers et les remplacer par des versions numérisées. 750 millions d'ordonnances sont enregistrées chaque année.

Les ordonnances seront bientôt électroniques
Publicité

Une gestion papier trop lourde

Toutes récupérées et analysées par l'assurance maladie, les ordonnances papiers pourraient vivre leurs dernières années. À la place,  un système d'ordonnance numériques, enregistrées sur la carte vitale, devrait être mis en place d'ici 2013.

Pour l'Assurance maladie, cette nouvelle numérisation des données produirait ses avantages à bien des niveaux. D'un point de vue financier tout d'abord avec une économie de papier conséquente.  Chaque année, l'Assurance maladie reçoit quelques 750 millions d'ordonnances de la part des pharmaciens, une collecte qui a également un prix conséquent près de 4 millions d'euros.

D'un point de vue de logistique, un passage au tout numérique permettrait de libérer d'avantage de postes. Selon la caisse nationale d'assurance maladie (CNAM), près de 400 postes sur les 4000 agents mobilisés pour le traitement de ces ordonnances pourraient ainsi être libérés.

En d'autre termes, 400 agents pourraient ainsi se consacrer uniquement à l'accueil et au conseil des assurés. Un gain des plus intéressants aux vues des difficultés administratives connues par les différentes caisses primaires (CPAM) ces derniers mois voir années (retard de dossiers, manque de personnel, dégradation des conditions de travail ,....).

Pour les pharmaciens aussi , l'avantage d'un abandon du format papier est des plus évident. Le simple traitement des ordonnances papier, leur classement et mise sous plis représenterai "deux heures de travail chaque soir dans une pharmacie moyenne" selon le directeur de la caisse nationale des travailleurs salariés (CNAMTS), Frédéric van Roekeghem.

Une dématérialisation généralisée dès 2014

À l'heure actuelle près de 900 pharmacies "test" utilisent ce procédé, en scannant les ordonnances papier. Les fichiers sont ensuite rassemblés en CD-Rom, ces derniers étant envoyée à la CNAM tous les 15 jours environ. L'objectif de la sécurité sociale étant de généraliser ce procédé à toutes les pharmacies  d'ici le début 2013.

Parallèlement un serveur informatique va être mis en place pour prendre le relais des CD-Rom. Dès 2014, les médecins et autres professionnels de santé seront ainsi invité à ne plus produire d'ordonnance papier en optant pour le format électronique.

À propos des actualités

AlloCPAM est un portail indépendant de la CPAM.

Le fil d'actus d'AlloCPAM couvre les informations récentes sur la Caisse Primaire d'Assurance Maladie, restez informés de vos droits en terme de couverture santé et sur les cotisations obligatoires.

Publicité