Menu Search

Médecins spécialistes : les délais d'attente découragent les patients

Article publié le 16/11/2011 à 16:26

D'après un sondage IFOP dévoilé par le JDD, plus de la moitié des français auraient déjà renoncé à prendre un rendez-vous chez un spécialiste en raison d'un délai d'attente trop long.

Médecins spécialistes : les délais d'attente découragent les patients
Publicité

Des soins spécialisés trop longs

Avec des délais d'attente pour un rendez vous variant  entre 1 et 3 mois, la consultation de spécialistes est de plus en plus boudés par les français. Selon une enquête réalisée par l'institut IFOP, 58 % des français auraient ainsi déjà renoncé à une telle consultation à cause de ces délais. Ils n'étaient que 32 % 4 ans auparavant.

Les tarifs exercés par les spécialistes rebutent pour leur part 37  % des sondés.

Pour ces deux raisons, 27 % des personnes interrogés ont déjà recouru aux services des urgences, bien qu'étant conscients qu'une consultation chez un spécialiste aurait été beaucoup plus appropriée.

Au total, toutes raisons confondues (délai, prix de la consultation, éloignement géographique, ...), plus de 9 sondés sur 10 (92 %) ont renoncé à des soins chez un médecin spécialiste et 63 % chez un généraliste.

Pour les médecins seul l'éloignement géographique est réellement un problème. Commanditaire de l'étude et président du cabinet de conseil spécialisé dans la santé, Mathias Matallah note une forte divergence d'opinion entre médecins et patients. "On constate un fort décalage entre la perception des Français et la réalité. Les délais de rendez-vous proposés par les médecins sont beaucoup plus courts. Ce qui veut dire que les praticiens et leurs patients ne sont pas disponibles aux mêmes moments" rapporte t-il au JDD.

Les patients interrogés estiment tout de même le délai d'attente pour un rendez vous à 38 jours en moyenne pour un dermatologue et 103 jours pour un ophtalmologue contre seulement 4 jours pour un généraliste.

Pour les patients, le manque de médecins est également évident :

  • Au sujet des généralistes, ils sont  65 % à penser qu'ils ne sont pas assez nombreux ,et 77 % qu'ils sont mal répartis.
  • Enfin, 70 % estiment que les spécialistes sont trop peu nombreux , et 87 % qu'ils sont mal répartis sur le territoire.
À propos des actualités

AlloCPAM est un portail indépendant de la CPAM.

Maintenez vous informé des informations récentes sur la CPAM grâce à notre fil d'actualités, celui ci relate les faits importants en lien avec les dispositifs qu'administre la Caisse Primaire d'Assurance Maladie.

Publicité