Menu Search

Médicaments : la consommation de génériques a diminué de 3 % en 2011

Article publié le 10/02/2012 à 18:31

Lancé il y a 12 ans, le marché des médicaments génériques a reculé de 3 % en 2011 Pour les autorités sanitaires cette diminution serait due essentiellement à la baisse de prescriptions des médecins de ville.

Médicaments : la consommation de génériques a diminué de 3 % en 2011
Publicité

Une économie de deux milliards d'euros

L'arrivée des génériques dans les pharmacies françaises avait pour principal but la réalisation d'économies notables pour l'Assurance maladie.

Moins chère que leur homologues "de marques", la prescription de génériques aura permis de réaliser quelques 1,75 milliards d'euros d'économies en 2010 d'après Claude Le Pen président du Collège des économistes de la santé.

Avec deux milliards d'euros d'économies en 2011, le marché s'affiche pourtant à la baisse, avec 614 millions de boîtes vendues (-3 %). Il s'agit de la première baisse depuis 12 ans.

Moins de prescriptions, mais des prises de conscience qui se posent

Pour expliquer cette diminution, les spécialistes invoquent, avant tout, une baisse générale des prescriptions délivrées par les médecins de ville. "Les produits de médecine générale sont traditionnellement les plus génériqués" rappelle à ce propos M. Le Pen dans le quotidien Les Echos.

Si cet argument apparait assez favorable d'un point de vue sanitaire d'autres arguments viennent assombrir ce bilan.

Certains professionnels évoquent l'idée d'une large augmentation de l'utilisation par les médecins de la mention NS pour "non substituable", interdisant de fait au pharmacien de changer le médicament prescrit par l'un de ses génériques.

Selon les chiffres du Gemme (pour Générique, même médicament), collectif regroupant les industriels producteurs de médicaments génériques, le taux de substitution des médicaments de marque par des génériques ne serait plus que de 68 % en 2011 alors qu'il dépassait les 80 % deux ans auparavant.

Pour Claude Le Pen, cette "hausse des mentions "NS" n'est qu'une hypothèse. Un praticien qui ne pourrait pas justifier d'une raison médicale s'expose à une sanction".

Les Français toujours méfiants

Malgré la multiplication des campagnes publicitaires en faveur des génériques, beaucoup de français restent sceptiques quant à leur utilisation craignant d'avoir affaire à des produits de qualité moindre.

Une vieille appréhension qui, combiné aux retraits de médicaments par les autorités sanitaires, en vertu de ratio bénéfice/ risque jugés trop faibles, influe inéluctablement sur le marché des génériques.

En effet, quand un médicament est retiré du marché en raison de composants jugés à risque, tous ses substituts possédant les mêmes composants et donc ses génériques se voient également retirés.

À propos des actualités

AlloCPAM est un portail indépendant de la CPAM.

La Caisse Primaire d'Assurance Maladie est un pilier important dans le dispositif social français, retrouvez dans les actualités : restructuration du réseau de santé, accès aux soins pour tous, grève des antennes, etc.

Publicité