Menu Search

L'objectif de dépense de santé fixé à 2,7 % pour 2013

Article publié le 10/07/2012 à 14:13

Marisol Touraine, ministre de la Santé, a annoncé sa nouvelle politique en matière de santé. Face à un déficit de la Sécurité sociale prévu à 14,7 milliards d'euros pour 2012, des réformes structurelles sont prévues

L'objectif de dépense de santé fixé à 2,7 % pour 2013
Publicité

Un déficit de 14,7 milliards d'euros

Selon le gouvernement, le montant du déficit de la Sécurité sociale devrait s'élever en 2012 à -14,7 milliards d'euros, soit une amélioration de plusieurs milliards d'euros par rapport à 2011, mais il reste néanmoins trop élevé.

Avec la hausse des prélèvements sur les revenus du capital, la hausse de la taxe sur les complémentaires santé et la hausse des prix du tabac, le régime général de la Sécurité sociale a reçu pas loin de 12 milliards d'euros de recettes supplémentaires en 2 ans.

Des réformes de structure annoncées

Une des premières réformes annoncées par la ministre est de faire en sorte que les « revenus du capital contribuent aussi au financement de la Sécurité sociale ». Selon Marisol Touraine, « la santé ne doit pas coûter plus cher aux Français, c'est un des engagements que nous avons pris ».

La ministre évoque aussi la volonté du gouvernement de mettre en place une politique qui permet une meilleure prise en charge des Français. « On a ponctionné les Français à coût de déremboursements, à coût de forfaits non remboursés », a déclaré la ministre, ajoutant vouloir « y mettre fin ».

Pendant la campagne présidentielle, l'actuel président, François Hollande, avait déclaré que le système de financement était « contesté de toutes parts, puisqu'il repose sur le seul travail » il avait alors évoqué d'autres prélèvements notamment sur l'ensemble de la richesse produite.

Du côté des dépenses, le gouvernement n’entend pas reculer. Même s’il ne progressera que de 2,7 % en 2013, l’objectif national des dépenses d’assurance maladie (ONDAM) sera plus élevé qu’en 2012 (+2,5 %).

D'autres mesures qui ne coûtent rien ont été évoquées par Marisol Touraine, comme la négociation avec les médecins à propos des dépassements d'honoraires, 2,5 milliards d'euros par an, ou la promotion des zones rurales et des quartiers urbains difficiles auprès des étudiants en médecine.

Selon la ministre, « Le médecin ou soignant de proximité sera la clé de voûte de notre système ». Elle ajoute vouloir aussi « replacer l'hôpital à une place qu'il n'aurait pas dû quitter ».

À propos des actualités

AlloCPAM est un portail indépendant de la CPAM.

AlloCPAM relaye toutes les actualités des agences locales : déménagement, grève, fermeture, surcharge de dossier, etc. Toutes les modifications intervenant dans le calcul des remboursements sont également diffusée dans de fil.

Publicité