Menu Search

Paludisme : bientôt un vaccin efficace à 100 % ?

Article publié le 14/08/2013 à 09:30

Un nouveau vaccin contre le paludisme a été mis au point par des chercheurs américains. Les premiers tests sont très encourageants : 6 personnes vaccinées sur 9 ont été protégées à 100 % contre le paludisme.

Paludisme : bientôt un vaccin efficace à 100 % ?
Publicité

Nouveau vaccin : des premiers tests encourageants !

Des chercheurs américains ont annoncé jeudi 8 aout les résultats des premiers essais cliniques d’un tout nouveau vaccin contre le paludisme, développé par le laboratoire Sanaria, avec les financements de l’Institut national américain des allergies et des maladies infectieuses (NIAD).

Selon le quotidien Le Monde, ce nouveau vaccin est élaboré à partir du parasite lui-même, mais « affaibli » et recueilli dans les glandes salivaires des femelles du moustique anophèle, qui le véhicule habituellement. L’essai clinique, réalisé sur 40 personnes âgées de 20 à 44 ans, montre des résultats sans précédent : sur les 9 personnes ayant reçu la plus forte dose de vaccin, 6 ont été protégés à 100 % contre le plasmodium, parasite responsable du paludisme.

Des résultats plus que convaincants lorsque l’on sait que le vaccin antipaludéen le plus récent, le « RTS, S » permet de protéger 31 % seulement des nourrissons et 56 % des enfants plus âgés.

D’autres tests sont prévus

Pour le moment, le vaccin est encore au stade expérimental. L’essai clinique n’a été effectué que sur un très faible échantillon, ce qui ne saurait prouver une efficacité à grande échelle.

« Le taux de protection est impressionnant, mais le nombre de sujets est relativement faible. On doit aussi démontrer que cette immunisation est durable et qu’elle est efficace contre les multiples variantes du plasmodium », précise dans Le Monde, le Dr Fauci, directeur du NIAD.

Plusieurs autres essais cliniques sont donc prévus, notamment en Afrique, en Allemagne et aux États-Unis, selon le quotidien.

Mais si les chercheurs visent une protection à 100 %, la mise en application du projet sera semée d’embuches ; le vaccin demande en effet l’extraction à grande échelle des parasites présents chez les moustiques et doit également être conservé dans l’azote liquide.

Le paludisme, également appelé malaria, est la maladie parasitaire la plus meurtrière au monde. Elle touche surtout les très jeunes enfants et 80 % des cas sont recensés en Afrique subsaharienne où elle est responsable de plus de 600 000 morts chaque année.

Image : Le moustique Anopheles albimanus (wikimedia- Centers for Disease Control and Prevention/Public Domain)

À propos des actualités

AlloCPAM est un portail indépendant de la CPAM.

L'actualité des Caisses Primaire d'Assurance Maladie est relayée régulièrement sur AlloCPAM : mise à jour des lois, montant des remboursements de soins, centres CPAM qui changent d'adresse, événements locaux, etc.

Publicité