Menu Search

Vers un futur vaccin contre l'hépatite C

Article publié le 13/01/2012 à 17:53

À ce jour il n'existe aucun vaccin contre le virus de l'hépatite C. Un vaccin expérimental a cependant été mis au point récemment par une équipe de recherche britannique. Une formidable avancée médicale qui, bien qu'encore en phase de test, suscite l'espoir.

Vers un futur vaccin contre l'hépatite C
Publicité

170 millions de personnes infectées dans le monde

D'après les données de l'organisation mondiale de la santé (OMS) le virus de l'hépatite C ou VHC, infecterait à ce jour plus de 170 millions de personnes dans le monde et près de 237 000  en France.

Transmissible par le sang, le virus s'attaque principalement au foie et peut provoquer à long terme des cancers des cirrhoses. Souvent asymptomatique, l'infection est très difficile à détecter, de plus, le virus mutant très facilement, aucun vaccin préventif efficace n'a pu être mis au point à ce jour.

Des premiers test concluants

D'après une étude publiée dans la revue médicale "Science Translational Medicine" un produit efficace pourrait être développé. En utilisant de l'adénovirus de chimpanzé, une équipe britannique de l'université d'Oxford a en effet réussi à produire des humains une réponse immunitaire intéressante.

Le professeur Paul Kellerman, membre de l'équipe britannique bien qu'optimiste reste néanmoins prudent. "Tandis que nous sommes optimistes, il y a encore un long chemin à parcourir avant la mise au point d’une vaccination qui protège de l’hépatite C".

Une avancée thérapeutique considérable

Pour l'ensemble de la communauté scientifique et médicale ces résultats restent très importants.

"C’est une recherche très prometteuse. De nombreux médicaments pour traiter l’hépatite C ont été mis au point, mais aucun vaccin n’a pu être conçu jusqu’ici. Or, si on ne fait que soigner l’infection, nous aurons toujours un temps de retard. Nous devons donc agir en prévention et c’est une excellente étape en ce sens" commente ainsi Charles Gore président de la "world hepatitis alliance" une association mondiale militant pour la recherche contre le VHC.

Selon les scientifiques, près de 20 % des personnes infectées possèdent une immunité innée leur permettant d'élimer le virus de leurs organismes dans 6 mois suivant l'infection.

"Si l'on arrivait à mimer cette réponse grâce à la vaccinothérapie, ce serait une avancée vraiment intéressante pour les personnes infectées" explique ainsi le Pr Christine Silvain du CHU de Poitiers, ajoutant que "dans les pays où l'on compte encore des centaines de milliers de nouveaux infectés par le virus de l'hépatite C [...], la mise au point d'un tel vaccin représenterait évidemment une avancée considérable".

À propos des actualités

AlloCPAM est un portail indépendant de la CPAM.

Les prestations de soutien pour la santé que gère la Caisse Primaire d'Assurance Maladie subit des modifications régulièrement, AlloCPAM se donne pour objectif de vous tenir informé de ces évolutions via son flux d'actualités.

Publicité