Menu Search

Comment faire en cas d'imprévu durant la grossesse ?

En cas d'imprévu durant la grossesse (décès, interruption, hospitalisation), des aménagements aux congés maternités sont prévus. Sous la forme de report, ou de transfert, ces aménagements permettent de bénéficier du congé maternité pour le bien être de l'enfant ou de la mère.

CPAM

Congés parentaux

Publicité

Que vous soyez enceinte, ou que vous soyez le père de l'enfant à naitre,  en cas d'imprévu et suivant les situations, des aménagements au congé maternité sont prévus. Ainsi, en cas de décès de l'enfant, vous pouvez bénéficier de la totalité de votre congé postnatal.

En cas d'interruption de grossesse

Si vous avez déclaré votre grossesse à l'Assurance maladie, mais que celle-ci est interrompue vous pouvez bénéficier, soit d'un arrêt maladie soir d'un congé maternité.

  • Si l'interruption intervient avant vingt-deux semaines d'aménorrhée (absence de règles), votre médecin peut alors vous prescrire un arrêt maladie ;
  • Si l'interruption intervient après vingt-deux semaines d'aménorrhée, vous avez le droit a un congé de maternité, pour la durée du repos observé.

En cas d'hospitalisation du nouveau-né

Si votre enfant reste hospitalisé plus de six semaines après sa naissance, vous pouvez alors reprendre votre travail; Dans ce cas, le reste ou reliquat de votre congé postnatal peut être reporté à la date de fin de cette hospitalisation. 

En cas de décès de la mère du fait de l'accouchement

En tant que père de l'enfant, vous pouvez alors bénéficié du congé postnatal, à compter de la date d'accouchement et dans les mêmes conditions que la mère de l'enfant. Vous devez ainsi cesser votre activité pour percevoir les indemnités journalières.

À propos de la FAQ

AlloCPAM est un portail indépendant de la CPAM.

Accélérer les délais de remboursement de vos soins et augmentez le montant des reversements par la CPAM grâce à nos articles de questions-réponses