Menu Search

La CPAM des Hautes-Pyrénées mise en cause par une infirmière libérale

Article publié le 28/02/2011 à 16:55

Une infirmière des Hautes-Pyrénées (65) lance une pétition pour protester conte la politique de remboursement des soins de la CPAM. Travaillant auprès de patients atteints de pathologies psychiatriques, l'infirmière dénonce leur non accès aux soins.

La CPAM des Hautes-Pyrénées mise en cause par une infirmière libérale
Publicité

Une interprétation de la CPAM 65

Pour l'infirmière libérale, le non-remboursement des soins de patients ayant une pathologie psychiatrique, relève d'une interprétation des textes par la CPAM des Hautes-Pyrénées , prenant de fait un "caractère discriminatoire". Selon la professionnelle de santé, l'article 11 de la nomenclature générale des actes professionnels (NGAP) n'exclut pas ce type de patient.

Depuis 4 mois, ne voulant se réduire à abandonner leur patient, l'infirmière et son collègue  poursuivent les soins de base sans les facturer.

Une revendication pacifique

Ne souhaitant pas entrer dans un conflit fermé, la jeune infirmière libérale souhaite établir une concertation avec la sécurité sociale.  En tête de ses revendications, elle souhaite élaborer en commun une politique de prise en charge des soins à court terme.

À propos des actualités

AlloCPAM est un portail indépendant de la CPAM.

AlloCPAM relaye toutes les actualités des agences locales : déménagement, grève, fermeture, surcharge de dossier, etc. Toutes les modifications intervenant dans le calcul des remboursements sont également diffusée dans de fil.

Publicité