Menu Search

La réforme de la santé passe mal auprès des français

Article publié le 24/11/2011 à 18:05

D'après un sondage Viavoice, 48 % des français seraient dubitatifs face aux différentes réformes présentées au titre du PLFSS et du nouveau plan d'austérité, craignant ainsi une réduction de l'accès au soins.

La réforme de la santé passe mal auprès des français
Publicité

Le 4ème jour de carence fait controverse

D'après un sondage réalisé pour le collectif interassociatif sur la santé (CISS), par l'institut Viavoice, près d'un français sur deux (48 %) perçoit les mesures annoncées dans le nouveau projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) comme potentiellement réductrices de l'accès aux soins.

Chez les seniors, les ouvriers et professions intermédiaires, cette proportion passe respectivement à 55 % , 53 % et 52 %.

L'une des mesures les plus controversées est l'ajout d'une journée supplémentaire de carence en cas d'arrêt maladie. D'après le sondage , cette mesure  est perçue par 60 % des français comme une nouvelle baisse de revenus, tandis que seuls 25 % y voient là un moyen de lutte contres les abus.

Faisant face à une très forte hostilité des français mais également des élus sur le sujet, le premier ministre François Fillon a annoncé ce mardi être prêt à y renoncer, "à condition que les économies prévues par cette proposition soient intégralement compensées".

Au sein même de la majorité, ce 4ème jour de carence fait débat. Ainsi pour Pierre Méhaignerie, il est "injuste que les 35 % des salariés du privé non couverts par une convention collective ou un accord d'entreprise soient touchés par cette mesure". Des propos également tenus par treize autre députés issu de la droite populaire  jugeant, "inacceptable qu'un quatrième jour sans indemnités journalières pèse sur les salariés du secteur privé sans qu'aucune concertation n'ait eu lieu au préalable".

Rappelant que l'objectif national des dépenses d'assurance-maladie (ONDAM) pour 2012 a été fixé à 2,5 %, le 1er ministre s'est déclaré "ouvert au débat, à toutes les propositions", ajoutant que "si une économie est supprimée, il faut une économie équivalente. S'il n'y a pas de mesure équivalente, on maintiendra le quatrième jour".

Une réponse définitive devrait être apportée la semaine prochaine, a t-on précisé du côté de Matignon.

À propos des actualités

AlloCPAM est un portail indépendant de la CPAM.

La Caisse Primaire d'Assurance Maladie est un pilier important dans le dispositif social français, retrouvez dans les actualités : restructuration du réseau de santé, accès aux soins pour tous, grève des antennes, etc.

Publicité