Menu Search

Contraception : La pilule Diane 35 va être interdite par l’ANSM

Article publié le 01/02/2013 à 19:02

L’ANSM a annoncé, il y a quelques jours, que la pilule Diane 35 et ses génériques seraient suspendus dans 3 mois. Cette pilule, utilisée à l’origine comme traitement de l’acné, serait responsable de 4 décès depuis 1987.

Contraception : La pilule Diane 35 va être interdite par l’ANSM
Publicité

Une pilule responsable de plusieurs décès

La pilule Diane 35 a été utilisée à l’origine comme un traitement contre l’acné et a ensuite été peu à peu prescrite comme un contraceptif. Depuis plus de 25 ans, cette pilule est « commercialisée dans 116 pays pour le traitement de l’acné chez la femme ».

L’agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a rappelé qu’en France environ 315 000 femmes prennent cette pilule et que depuis 1987, c’est 4 décès causés par cette pilule qui ont été recensés.

Un traitement suspendu par l’ANSM

L’ANSM a annoncé la suspension de cette pilule et de ces génériques dans 3 mois. Pendant cette période, les femmes prenant ce traitement ne doivent pas interrompre la prise. L’ANSM conseille d’ailleurs à celles-ci de consulter leur médecin.

Les médecins, eux, ont reçu l’interdiction de prescrire la pilule Diane 35 ainsi que ses génériques. Dominique Maraninchi, directeur général de l’ANSM, a expliqué que tous les lots de cette pilule et ces génériques seraient retirés des pharmacies.

L’agence a aussi annoncé une procédure d’arbitrage, et ce au niveau européen, pour que les autorisations de commercialisation de Diane 35 dans toute l’Union européenne soient retirées.

Face à l’inquiétude des femmes, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, a précisé qu’il ne fallait « pas céder à la panique » et que « la contraception est un grand acquis », sur lequel aucun discrédit n’est jeté.

Cette suspension n’est pas forcément acquise, car la décision européenne pourrait être contraignante. De fait, si la commercialisation de cette pilule est autorisée par l’agence européenne du médicament (AEM), la France devra redéfinir les conditions selon lesquelles elle doit être prescrite et délivrée.

À propos des actualités

AlloCPAM est un portail indépendant de la CPAM.

L'actualité des Caisses Primaire d'Assurance Maladie est relayée régulièrement sur AlloCPAM : mise à jour des lois, montant des remboursements de soins, centres CPAM qui changent d'adresse, événements locaux, etc.

Publicité